1

Un cheval galopant vers la mer
Nous transporte là-bas vers les flots.
Il nous donne l'envie de rêver,
Et de voler vers la liberté,
 S'accrocher à sa belle crinière
En écoutant ses pas au galop
 La vie nous paraît déjà si belle
 Mais pourtant le vent nous ensorcelle.

Refrain

Aïtawak c'est l'hymne au cheval
Quand il embrase le coeur des hommes
Dans les soirées de la bodéga
Ecouter le bruit de ses pas
 Qui résonnent comme une musique
Arrivant de notre Andalousie.
Olé, Olé, Olé,
Olé Olé, Olé

2

Les acteurs aux habits de parade
Font danser et rêver le public
Lorsque les chevaux vienn'nt se courber
Au son de la voix du cavalier.
Ce n'est pas du tout une ballade
Que les guitares nous jouent en musique
Mais c'est du flamenco que leurs doigts
Agiles sur les cordes nous envoie.

3

Mais qu'ils soient dans l'ombre ou la lumière
Le spectacle vient nous éblouir
Le public se lève, tape dans ses mains
Jusqu'au bout de la nuit la féria
Peut alors s'achever sans mystère
Pour un jour à nouveau revenir
Les chevaux fatigués rentrent au pas,
Pour se reposer jusqu'au matin.

Coda

Olé, Olé, Olé,
Olé Olé, Olé

Paroles d'Aurélie Sacchi et d'Armand Carval
Musique de
Françoise Guilbot et Andres Pesquera

Tous droits réservés SACEM

© Textes et musiques déposés à la sacem.

Crédits | Mentions légales | Contact | Plan du site

Site placé sous Copyright Reproduction Interdite © AS 2012'